Déclaration de l'OCVIDH suite aux JNC

INFOS AVOMM

Déclaration de l'OCVIDH suite aux JNC
Déclaration

Du 20 au 22 novembre 2007 se sont tenues à Nouakchott les journées nationales de concertation et de mobilisation en vue du retour des Réfugiés et le règlement du Passif Humanitaire.

L’Organisation contre les violations des Droits Humains en Mauritanie s’incline devant la mémoire des milliers de citoyens mauritaniens assassinés par le régime du colonel Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya parce qu’ils étaient noirs.

De Azlat à Inal, de Sory Mallé à Djéol, d’autres lieux de sinistre mémoire, puissent enfin leurs âmes trouver le repos !

Ces Journées sont la victoire du peuple mauritanien. Elles ouvrent la voie à une véritable politique de réconciliation nationale.

C’est le lieu de rendre hommage à un homme, le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi qui, depuis le 29 juin 2007, opère une entrée remarquée dans l’Histoire de notre pays.

Pour les militants de l’Organisation contre les violations des Droits Humains, vingt années de combat connaissent un début de consécration.

Nous adhérons au Rapport de synthèse des Journées nationales de concertation, un document prenant en charge à la fois les légitimes revendications des victimes et de leurs ayant-droits et les exigences de l’unité nationale.

Nous enregistrons avec une totale satisfaction le retour organisé et dans la dignité de nos compatriotes déportés au Sénégal et au Mali

Nous observerons avec une égale vigilance les suites des travaux du 20 au 22 novembre 2007.

L’Organisation salue l’action des participants, des gouvernants, des organisations étrangères, tous ceux qui, sans lesquels ces journées n’auraient tenues leurs promesses



Le 23 novembre 2007

Abdoul Aziz SOUMARE
Président de l’OCVIDH



www.ocvidh.org/